top of page

De belles rencontres avec l'ADAP

Le cycle de conférences proposées par l'association des Amis de Pignerolle (ADAP), avec le soutien de la Ville de Saint-Barthélemy d'Anjou, à l'occasion de la fête communale "Renc-arts", a déjà permis de réunir plusieurs conférenciers spécialistes dans leurs domaines respectifs.


C'est à l'espace culturel Pierre Audouys, gracieusement mis à la disposition de l'ADAP par la municipalité de Saint-Barthélemy d'Anjou pour notre cycle de conférences, que Jean-Luc Coifard et Guy Stefanini ont célébré l'anniversaire du Débarquement le 6 juin 2024. Ensemble, ils ont fait profiter l'auditoire de leurs vastes connaissances sur l'occupation et la Libération d'Angers et de Saint-Barthélemy d'Anjou, à travers un exposé labellisé "80ème anniversaire de la Libération".


Le 13 juin, Daniel Gruau a cette fois proposé un voyage dans le temps au bartholoméens, en les guidant à travers un circuit virtuel, cheminant entre les nombreuses belles demeures et châteaux à Saint-Barthélemy d'Anjou. Certains de ces monuments ayant disparu au fil des remaniements urbains, cette conférence a permis à une assistance passionnée et très active dans les échanges d'évoquer souvenirs autant qu'interrogations à propos de ces perles architecturales qui ne sont plus.


Le 17 juin, l'ADAP a eu le plaisir et le privilège d'accueillir deux experts de la Seconde Guerre mondiale et plus spécifiquement de la Marine de guerre allemande : Luc Brauer, historien, auteur, conseiller historique et fondateur de quatre musées sur la guerre 39-45, accompagné d'Emmanuel Blumstein, journaliste et réalisateur. Ces deux "pointures" ont évoqué en détails l'histoire méconnue (et souvent déformée) du FdU West, autrement dit la base de la Kriegsmarine à Pignerolle et ses ramifications en Anjou et au-delà.


(de g. à dr.) Luc Brauer, Michel Letertre et Emmanuel Blumstein

Ce temps d'échanges passionnant a captivé une audience érudite sur le sujet, qui néanmoins a fait de nombreuses découvertes autour du dispositif de communication de l'état-major de la Kriegsmarine avec sa flotte de sous-marins, grâce entre autre, au riche fonds iconographique produit par Luc Brauer.


Dans son sillage, le journaliste Emmanuel Blumstein a poussé plus avant ce sujet, en évoquant un épisode périphérique à la bataille de l'Atlantique, quand des U-boot ont navigué jusqu'aux Antillles française et néerlandaise, puis frayé le long des côtes américaines. Son exposé se basait sur les recherches liées à la réalisation du documentaire "A l'anse Richer... soudain la guerre".


Jacek Rewerski et Michel Letertre

Enfin, le 20 juin, le président de l'association Anjou-Pologne, Jacek Rewerski, historien et géographe, est revenu en détails sur la présence du gouvernement polonais en exil et le regroupement de ses troupes apatrides à Angers, Trélazé et Saint-Barthélemy d'Anjou. Pourquoi les édiles polonaises ont installé leurs cabinets en terres ligériennes et quel accueil leur fut réservé en Anjou ? Jacek Rewerski a brillamment déroulé le récit de ces heures sombres et des répercussions qu'elles ont eu jusqu'à la chute du mur de Berlin, qu'il a également raconté dans son ouvrage "1939-1945 : Les clés pour comprendre la Pologne".


Les conférences continuent à Saint-Barthélemy d'Anjou jusqu'au 10 juillet ! Elles sont gratuites et en accès libre (dans la limite des places disponibles)


Découvrez le reste de la programmation :


DATES

SUJETS

CONFERENCIERS

Jeudi 27 juin 18h30 à l'espace culturel Pierre Audouys

La campagne de Saint-

Barthélemy-d’Anjou dans

l’Antiquité et au Moyen-âge

: ce que dit l’archéologie

Frédéric Guérin, archéologue

à l’INRAP



Jeudi 4 juillet 18h30 à l'espace culturel Pierre Audouys

Le 125e R.I. : un régiment

angevin au cœur de la

tourmente, septembre 1939-

mai 1945

Pascal Tellier, historien,

attaché de conservation du

patrimoine, chargé des

fonds iconographiques aux

Archives départementales de

Maine-et-Loire



Mercredi 10 juillet à la médiathèque de la Ranloue, à 10h, 14h et 17h

Pignerolle et Saint-Barthélemy d'Anjou sous la Terreur (1793-1794)

Jean-François Couet, historien de la Terreur en Anjou,

professeur d'histoire-géo au lycée français de Bangkok

Se rendre aux conférences :




Posts récents

Voir tout

Komentarze


bottom of page